Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C'est Quoi Ce Blog ?

  • : Sanahultivers
  • Sanahultivers
  • : Les infos sur mon activité d'écrivain, ma façon de bosser (pas forcément un exemple à suivre), les trucs qui m'énervent, ceux qui me font plaisir, mes humeurs etc.
  • Contact

'tain, C'est Où ?

Me contacter ?

Facile : il vous suffit de remplacer l'onomatopée aléatoire par le bon signe typographique :

sanahujas19(splotch !)yahoo.fr

Archives

Twitter

Pour suivre mon actu via twitter, c'est ici que ça se passe.

1 février 2012 3 01 /02 /février /2012 19:23

Actuellement, je répartis mon temps d'écriture entre deux travaux différents. Il s'agit principalement d'un gros projet à la fois urgent et hautement phagocyteur de temps, que j'alterne quand je peux respirer avec les corrections de la suite de "Nereliath", qui doit paraître au printemps aux éditions Asgard. Ces deux travaux ont en commun le fait que je les effectue en lien avec une personne extérieure : je bosse, j'envoie, on me renvoie, je re-bosse etc. C'est un processus moins tranquille que le fait d'écrire seul, mais très intéressant dans le sens où on apprend toujours des trucs en travaillant avec d'autres.

 

Tout ça pour dire que, samedi dernier j'ai renvoyé les fichiers des deux projets coup sur coup, puis je me suis retrouvé à attendre les retours de mes différents collègues. Et étant donnée la matière expédiée, je me doutais bien que les retours ne ma parviendraient pas tout de suite.

 

Du coup, je n'avais rien à faire de mon dimanche, au moins.

 

Du coup, je me suis attaqué à un nouveau roman.

 

Et puis aujourd'hui, après avoir renvoyé la nouvelle version du fichier de ce mystérieux gros projet (dont je ne peux évidemment rien dire, contrat, secret, blabla.) je me suis dit que sur ce blog, j'avais toujours compartimenté différentes facettes de (mes) techniques d'écriture, sans jamais véritablement les lier ensembles.

 

D'où l'idée du jour : vous expliquer comment je me lance dans un nouveau roman, hop !

 

Pour les nouveaux qui ne connaîtraient pas forcément le principe de ce blog, je rappelle qu'il ne s'agit en aucun cas d'une formule magique ou de la manière idéale de faire. Il s'agit juste de ma façon personnelle d'aborder les choses de l'écriture. Et si cela fonctionne avec moi, ce ne sera peut-être pas le cas avec vous...

 

Tout d'abord, précisons que je possédais déjà l'idée de base de ce nouveau roman. Je fonctionne toujours ainsi : les idées viennent, je les note dans un coin (de ma tête ou d'un carnet) et je ne les utilise que bien plus tard. En l'occurrence, cette idée datait déjà d'un an ou deux. Je lui avais même consacré un mini-synopsis d'une demi-page que j'ai ressorti de mes cartons.

 

1ère étape - réorganisation de l'idée :

 

Pour commencer, j'ai donc repris cette idée et j'ai commencé à y réfléchir et à la réorganiser : de quoi je parle ? Quelle est la finalité ? Ça commence comment, ça évolue comment et ça finit comment ? Bêtement, il s'agit de transformer une idée en une histoire.

 

Il s'agit d'une étape que j'effectue sans crayon ni papier, et c'est assez agréable. Je m'assoie, je bois un café, je fume et je cogite. On peut aussi passer cette étape en faisant autre chose, c'est tout à fait possible tant qu'il s'agit d'une activité ne requérant guère d'énergie cérébrale (une ballade, la vaisselle, le ménage...). Personnellement, la vaisselle me va à ravir : mon évier se trouve sous une fenêtre, ouverte sur une court tranquille tout à fait propre aux divagations romanesques.

 

Pour reprendre ma récente expérience de dimanche, cette étape a dû m'occuper une heure ou deux. Une fois que le récit s'est suffisamment complexifié dans ma tête, j'ai sorti papier et crayon pour organiser tout ça.

 

2ème étape - nouveau synopsis :

 

Mes cogitations m'ayant amené à une vision un peu plus nette de l'histoire, j'ai entrepris de fixer celle-ci en rédigeant un synopsis un peu plus détaillé. En faisant la vaisselle, j'étais parvenu au constat que mon histoire se subdivisait en deux grandes parties, lesquelles représentaient une évolution notable dans la position du personnage principal. Voici grosso modo l'état du synopsis auquel je suis parvenu :

 

* Évènements détaillés du 1er chapitre

* Action du 2ème chapitre

* Déroulé de la 1ère partie avec plusieurs événements marquants

* Déroulé plutôt vague de la seconde partie

* Fin du roman

 

A noter qu'à ce moment là, je n'avais pas d'idée précise concernant la scène finale. Je savais ce qui allait s'y passer et je connaissais la conclusion de l'histoire, mais je n'avais aucune idée de la forme que prendrait cette scène.

 

Possédant dès lors une trame relativement précise, je me suis attaqué à l'étoffer.

 

3ème étape - rassemblement d'idées :

 

Muni d'une nouvelle feuille, j'ai entrepris de remplir mon dossier d'idées. Quoi que c'est que ce truc ? Tout simplement un document central dans ma manière d'aborder l'écriture, je vous en ai parlé ici même.

 

J'y ai donc reporté en les numérotant toutes les idées qui m'étaient passé par la tête en faisant la vaisselle et en couchant mon synopsis de base sur le papier. Ces idées concernent à peu près tout et n'importe quoi. J'y ai noté des idées de scènes, de phrases, de lieux, de détails, de personnages, d'interaction etc. Certaines idées amenant des questionnements sur d'autres points du roman, et les idées en général engendrant de nouvelles idées, j'ai continué en y ajoutant un paquet de nouvelles.

 

Au final, je me suis retrouvé avec cinq pages manuscrites pour un total de 71 idées. Pour vous donner une idée, j'ai constaté récemment que, pour un roman donné, mon dossier comptait à peu près autant d'idées que le manuscrit final de pages. Donc là j'aurais peut-être eu de quoi écrire 71 pages, mais je divague, ce n'est pas le sujet...

 

Notons qu'une petite partie de ces idées concernaient les personnages principaux et secondaires du roman. Et en récurant ma grosse poêle engraissée de saint-doux un peu plus tôt dans la journée, j'avais également imaginé plusieurs personnages. Tous les éléments étaient donc réunis pour que je m'attelle à l'étape suivante...

 

4ème étape - les acteurs du roman :

 

A ce moment là, j'ai entamé la rédaction de fiches de personnage pour certains acteurs du roman dont j'avais en partie défini le profil. Concernant la construction des personnages et le système de fiche que j'utilise, j'explique tout ici.

 

J'en ai rempli 5 pour l'instant, en commençant par le personnage principal. Pour celui-ci cela s'est révélé relativement aisé car il s'agissait de Karn, le héros de  "Nereliath" et de sa suite à paraître prochainement. S'agissant d'un personnage que je connaissais déjà dans le détail, il m'a juste fallu l'adapter à l'histoire. Les aventures de Karn le présentent toujours à un moment différent de sa vie, auquel répondent une problématique et des questionnements différents. J'ai donc défini sa psychologie au moment du roman et ses objectifs dans celui-ci. Encore une fois, ce fut relativement simple puisque les états-d'âmes de Karn se situent au coeur de l'histoire et, de fait, étaient déjà présents dans l'idée de base. J'y ai juste ajouté quelques modifications concernant son allure physique afin de concrétiser logiquement ses troubles intérieurs dans son aspect général.

 

Ensuite, j'ai campé quelques uns des personnages principaux ainsi qu'un personnage de second plan. Pourquoi un second rôle alors que les personnages principaux n'étaient pas tous prêts ? Tout simplement parce qu'il doit faire son apparition dans les premières scènes du roman et que, celles-ci étant alors assez claires dans mon esprit, ce personnage l'était également.

 

Contrairement à Karn (désormais "complet"), ces personnages n'étaient pas encore entièrement esquissés. A ma charge de leur ajouter quelques détails plus tard, d'affiner leur psychologie, leurs intérêts etc.

 

5ème étape - le cadre du roman :

 

Je ne m'étais pas penché jusque là sur le cadre où aura lieu l'action du roman car je l'avais relativement clairement en tête. Mais l'action du roman se déroulant majoritairement dans une ville, je me suis dit qu'il était peut-être temps de voir à quoi elle ressemblait.

 

J'ai donc dessiné un beau plan, digne des plus belles cartes sans lesquelles la Fantasy ne serait pas ce qu'elle est !

 

Ca peut paraître con, une carte, mais c'est très pratique, surtout dans le processus créatif. En effet, en dessinant ma ville, j'ai été amené à me poser plein de questions (quels sont les quartiers, comment sont-il agencés, qu'y-a-t-il dans cette ville, qu'est-ce qu'il n'y a pas, pourquoi, quelle est son histoire, comment s'est-elle construite etc.). En conséquence, dessiner cette carte m'a amené de nouvelles idées et m'a permis de compléter certaines fiches de personnages.

 

Ensuite...

 

Eh bien ensuite c'était le soir, donc je me suis arrêté. Devant moi, il y avait ça :

 

 

CIMG1597.jpg

 

A ce moment de mes travaux préparatoires, j'ai dû résister à la tentation de rédiger le premier chapitre. Celui-ci existait déjà dans ma tête, avec tous les détail de son entame à sa conclusion. J'aurais donc pu mais je ne l'ai pas fait, et ce pour plusieurs raisons :

 

* J'aime écrire un roman d'une seule traite, en ne m'autorisant que les quelques pauses nécessaires à l'organisation des développements de l'histoire. Si j'avais écrit ce chapitre, il serait longtemps resté orphelin car je n'aurais guère pu aller plus loin en l'état. Je me serais donc retrouvé coupé dans ma rédaction.

 

* Plusieurs détails ne sont pas complètement réglés, notamment  le point de vue que je n'ai pas encore déterminé même si j'ai quelques idées à ce sujet.

 

* Le travail préparatoire est bien loin d'être achevé. Je préfère personnellement continuer à organiser tous les détails du roman avant de m'y lancer. Basiquement j'aimerais avoir chacun des personnages principaux et le synopsis détaillé de la 1ère partie avant de me lancer dans l'aspect purement rédactionnel.

 

Conclusion :

 

Quel merveilleuse façon de passer un dimanche, non ?

 

Je ne sais pas quand je rattaquerai ce projet de roman (même si je vais régulièrement y noter des idées tout en travaillant à autre chose) mais je vous tiendrai probablement au courant de la suite des événements.

 

En vous souhaitant un bon je ne sais pas quel jour on est.

Partager cet article

Repost 0
Published by Simon Sanahujas - dans (mes) techniques d'écriture
commenter cet article

commentaires

Margot Papinsac 14/07/2015 23:01

Bonsoir, j'ai 12 ans, c'est ma mère (regarder mon nom de famille!) qui m'a amené à découvrir ce blog. Tout d'abord merci pour cette grande aide car quand j'écris mes romans, j'y vais un peu à taton et c'est assez pénible ^^ ! Mais voilà, maintenant je vais découvrir ce blog plus amplement et j'espère y gagner en technique. Merci encore et bonne nuit...

Eugène F.Schirks 21/01/2015 10:55

Bonjour, je suis essayiste (mon prochain essai est en voie d'édition), mais pas romancier. Mais j'ai des idées pour des romans dont je vous fais volontiers cadeau. En voici un exemple très sommaire
de synopsis: un jeune lettré, sans travail, désespérément fauché, se porte candidat pour traduire un roman du chinois. Mais il ne sait pas un traitre mot de chinois et sa prétendue traduction est
en fait le roman qu'il écrit lui-même et qui a bc de succès, déjà à cause du renom de l'auteur chinois. A partir de maintenant l'intrigue peut se corser!

Sialk 17/01/2014 01:44

Bonsoir ou bonne nuit. Ca dépend si vous êtes noctambule ou libellule.
Un point d'interrogation me taraude. Vous dites " en couchant mon synopsis de base sur le papier",vous ne précisez pas si vous lui chantez une berceuse.
Très instructif votre façon de travailler. Toute personnelle, vous l'avez précisé. J'avoue qu'à cette heure de la nuit il m'est difficile de suivre n'importe quel cheminement, si ce n'est celui me
menant à ma couette. Mais je vous en remercie vivement... s'il est encore possible que je sois même un tantinet vive à 1h30 du matin. Je me propose donc à moi même de revenir sur votre plan de
travail pour en faire un patron et voir si après la découpe j'en ferai une petite boite dont les bords se rejoignent bien. Je scribouille à mes moments perdus. Encore une phrase sortie de je ne
sais où ça. Comme si on avait le temps de courir après des moments perdus pour les retrouver! Bref... je crois qu'il serait préférable que j'aille me coucher parce que là je parle ( écrie serait
plus correct, mais encore une fois c'est une de ces phrases sortie du chapeau réflexe souvenir vocabulaire) pour ne rien dire.
Contente tout de même d'être " tombée" sur votre blog sur lequel je reviendrais demain avec l'esprit plus clair. Et peut-être au plaisir de vous croiser sur Brive. Ou à votre grand déplaisir. Ca
dépend de quel côté on se place.
Bonne nuit!

Sanahu 09/02/2012 09:25

Je ne dirai pas que je travaille systématiquement dans cet ordre là mais, grossomodo, oui.
Si j'avais voulu écrire mon 1er chapitre ce jour-là, je me serais effectivement attelé à "chapitrer" ce chapitre et les suivants (comme je le disais dans l'article en question : je préfère
travailler sur un enchaînement de quelques chapitres que sur un seul). Mais pour revenir à l'exemple de cet article là, je n'avais qu'une vague idée du second chapitre et une encore plus vague du
troisième. Je n'aurais donc pas pu les chapitrer, donc je n'aurais pas agi comme d'habitude, d'où le fait que je me suis retenu d'écrire cette entame ;-).

Cécile brode 06/02/2012 20:23

Je n'aurais pas cru que cela puisse aller si vite depuis l'idée jusqu'à (quasiment) la rédaction, et ce n'est pourtant pas faute de faire la vaisselle ;-)
Travailles-tu toujours dans cet ordre-là (synopsis-idées-personnages) ? Pas de chapitrage cette fois-ci ?
En attendant de découvrir ce roman, il me reste à lire les autres pour patienter...