Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C'est Quoi Ce Blog ?

  • : Sanahultivers
  • Sanahultivers
  • : Les infos sur mon activité d'écrivain, ma façon de bosser (pas forcément un exemple à suivre), les trucs qui m'énervent, ceux qui me font plaisir, mes humeurs etc.
  • Contact

'tain, C'est Où ?

Me contacter ?

Facile : il vous suffit de remplacer l'onomatopée aléatoire par le bon signe typographique :

sanahujas19(splotch !)yahoo.fr

Archives

Twitter

Pour suivre mon actu via twitter, c'est ici que ça se passe.

6 avril 2009 1 06 /04 /avril /2009 13:02
"Comment fut-ce possible ?"
in Appel d'air - éditions les 3 souhaits
octobre 2007
mini format - 94 pages
couverture de Jean-Emmanuel Aubert et Eric Holstein
6€

Un texte écrit en une journée, en réponse à l'appel de Catherine Dufour et Alain Damasio, dans l'urgence donc. L'idée était de mettre en garde les lecteurs contre les dérives possibles d'un gouvernement ayant à sa tête Nicolas Sarkozy. J'avais choisi pour cela de me placer dans un futur relativement lointain, et d'utiliser comme cadre un cour d'histoire politique se penchant sur ces années de présidence.
L'anthologie a reçu un accueil assez favorable dans le milieu et au-delà. J'en garde plusieurs bons souvenirs : les centaines de mails frénétiquement échangés entre les deux tours, le rassemblement du milieu de la SF derrière la prospective et la mise en garde (une sorte de retour aux sources en somme), et la séance de lectures bien marrantes lors des Utopiales 2007. Au final, force m'est de constater que nous nous sommes trouvés bien en-dessous de la réalité, moi le premier... Quant à mon texte préféré dans cette antho, il s'agit sans hésitation du "Suicide de la Démocratie" d'Ugo Bellagamba, une merveilleuse et terrifiante fable métaphorique.


"L'ère humaine"
in HPL 2007 - Malpertuis
septembre 2007
grand format - 312 pages
couverture de B.
16€

Un vieux texte écrit en 2001, dont le personnage principal s'inspire directement de mon arrière-grand-père, un espagnol qui bossait comme charbonnier dans les forêts de Côte d'Or. L'ambiance est celle de l'hiver, au tournant de la seconde guerre mondiale, lorsque l'issue en demeurait incertaine. Et par le biais du fantastique, l'histoire rejoint les origines oubliées de l'espèce humaine, sanglantes et pas belles à connaître forcément. Malgré qu'il soit publié dans une antho en hommage à Lovecraft (pour fêter les soixante-dix ans du décès du maître de Providence), j'avais écrit cette nouvelle dans le but d'en faire un texte relevant de l'esprit du fantastique howardien. Mais tout ça est lié, évidemment, Howard idolâtrant dans ce domaine des écrivains tels que Machen, Bierce, et Lovecraft bien sûr.
A noter la courageuse initiative de cet éditeur sympathique qui ose se lancer exclusivement dans le fantastique...




"Les tambours de Dark Valley"
in Black Mamba n°6 - éditions Celephaïs
avril 2007
revue souple - 68 pages
couverture : Alexandre Tuis
dessins illustrant  "Les tambours de Dark Valley" (très jolis) : Vincent Minck
4,50€

Encore un hommage à Robert E. Howard, sous forme cette fois de fantastique western. Je l'avais écrit pour une anthologie dont je tairai le nom puis, après avoir pris connaissance des travaux de l'anthologiste, j'ai préféré retiré mon texte...
Un hommage, disais-je donc, bourré jusqu'à la gueule de références obscures que, j'en ai bien peur, seuls des spécialistes bien tarés pourraient déceler dans leur totalité. Pour donner quelques pistes, il faut fouiller dans les noms, dans les significations des phonèmes utilisés pour les personnages principaux, dans les détails du lieu, de la géographie utilisée, dans l'identité de la menace et dans les réactions du personnage principale... Quoi qu'il en soit, je me suis bien amusé...




"L'échec de l'humanité"
in Lunatique n°73 - éditions Eons
novembre 2006
moyen format - 154 pages
couverture : Lohran
9,80€

Une nouvelle de science-fiction pure et dure cette fois, qui évoque la fin de notre terre et s'attache au destin de trois ultimes survivants ayant pour mission de perpétrer l'humanité au-delà de notre système. J'y ai utilisé un style extrêmement dépouillé pour me centrer sur les personnages, pour la première fois. Comme ça m'a bien plu, j'ai récidivé par la suite.
Au-delà du texte en lui-même, cette nouvelle possède une histoire assez importante à mes yeux. A la base, je l'avais écrite pour Xavier Mauméjean qui me demandait de lui envoyer un texte pour voir ce que je produisais. Le hic, c'est que je n'ai jamais réussi à lui envoyer, problème de mail mal noté si je me souviens bien, et donc une anecdote bien ridicule. Du coup, le texte est parti chez Fictions (qui ne tente rien n'a rien) et a été rapidement refusé par André-François Ruaud, lequel s'était fendu pour l'occasion d'une lettre manuscrite où il me précisait que je possédais un bon style et savais écrire. Enfin bref, lorsque je l'ai rencontré pour la première fois sur un festival, on a reparlé de style justement, par rapport à cet envoi et, quelques minutes plus tard, il me proposait "Les nombreuses vies de Conan". Du coup, j'ai révisé mon jugement d'alors concernant les festivals : faut y aller, on ne sait jamais ce qu'il peut s'y produire...



"A force d'imagination"
in Faeries n°19 - éditions Nestiveqnen
octobre 2005
moyen format - 160 pages
couverture : Didier Graffet
dessin illustrant  "A force d'imagination" : Emmanuel Bouley

9€

 

Mon premier texte court publié, une nouvelle de fantasy cette fois, qui suit le chassé-croisé de deux personnages antinomiques. L'un est un assassin qui a fait de la nuit et des bas-fonds son domaine privilégié, et l'autre un paladin qui fait régner la justice au grand jour. L'histoire début quand le premier est chargé d'assassiner le second et que ce dernier se met en tête d'emprisonner le malfrat.

Parallèlement, la chute et le titre renvoient à l'un des thèmes centraux de mes deux bouquins de SF ("Suleyman" et "L'emprise des rêves"), à savoir : dans quelles proportions l'imagination peut-elle se concrétiser dans le réel ?

Ce texte avait été nominé au premier tour du prix Merlin, en 2006 je crois, ce qui ne veut pas dire grand chose mais bon... A noter que j'avais également rédigé pour ce numéro le dossier consacré à Glen Cook, un auteur de fantasy relativement novateur dont j'avais adoré les trois premiers tomes du cycle de "La Compagnie Noire".

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Simon Sanahujas - dans Mes bouquins
commenter cet article

commentaires